Les amis du dehors
Association des amis du musée national de Port-Royal des Champs

Page d'accueil Jardins de Port-Royal Accueil de groupes Activités culturelles Notre association Page de liens
Le site  Jardin potager  Jardin médicinal Jardin bouquetier   Verger 
 
historique
implantation
les plantes
 



Le jardin de Simples.
édité par le Conseil Général
du Val de Marne

Les indications proviennent essentiellement de l’ouvrage « Secrets d’une herboriste » de Marie-Antoinette Mulot, herboriste diplômée en 1941 (éd. du Dauphin). Celle-ci a su créer un trait d’union entre la connaissance empirique des Simples et les connaissances modernes de la pharmacopée d’aujourd’hui.

Il ne s’agit pas, dans cette énumération des plantes que l’on trouve dans le jardin des simples de Port-Royal, d’inciter à utiliser ces plantes de façon thérapeutique. Pour se soigner, les phytothérapeutes et herboristes, les homéopathes, doivent impérativement être consultés. Cette énumération, tout comme le jardin lui-même, est une évocation d’un usage que, peut-être, les religieuses ont fait autrefois.


Le carré des plantes sauvages (1)


Fragon ou « petit » houx, ou myrte épineux, buis piquant, (ruscus aculeatus) famille des liliacées. Toujours vert, petites feuilles piquantes à l’extérieur ; diurétique et vasoconstricteur.


Mélisse citronnelle
(melissa officinalis) famille des labiées. L’eau de mélisse des Carmes au XVIIe siècle était un véritable "or potable". Carminative, antispasmodique, sédatif du système nerveux central, etc. etc.

Plantains, (plantago lanceolata, plantago major) famille des plantaginacées. Astringent léger, diurétique, laxatif, cicatrisant. Les feuilles appliquées sur la peau calment les piqures de guêpes et de moustiques.

Euphorbe (euphorbia) Il en existe 2300 espèces ! Madame Mulot ne cite pas l’euphorbe.

 

fragon mélisse plantain euphorbe

Le carré des plantes sauvages (2)

Lierre lierre terrestre (glechoma hederacea), famille des labiées, et lierre grimpant (hedera helix), famille des araliacées. Antispasmodique, anesthésique local, cicatrisant.

Ortie (urtica urens) famille des urticacées. C’est une « bonne plante » que l’on mange en potages, en tourtes. Fortifiant général, dépuratif, ses fibres peuvent aussi donner un fil que l’on tisse. Et qui ne connaît aujourd’hui le purin d’ortie, riche en azote. C’est une plante précieuse à tous points de vue. Aussi est-elle présente dans les contes. (Les Cygnes, de Grimm et divers contes des origines).

Ortie blanche ou lamier (lamium album) n’est pas urticante et donne des fleurs blanches. Expectorant, anti-inflammatoire, sédatif.


Tanaisie (tanacetum vulgare) famille des composées. Tonifiant, stimulant.Mêlée à la paille des niches du chien, elle chasse les tiques et les puces.

Pulmonaire officinale
(pulmonaria officinalis) famille des borraginacées.
Sa feuille est parsemée de taches claires qui évoquent des poumons touchés par la maladie (théorie des signatures). Elle fortifie les bronches, est antitussive, sédative et fébrifuge).

lierre ortie lamier tanaisie pulmonaire

Le carré des plantes sauvages (3)

Consoude (symphytum officinale) dite herbe aux charpentiers, langue de vache, oreille d’âne, toute-bonne. Famille des borraginacées. Calme rapidement les douleurs des brûlures, active la cicatrisation des plaies (cum « avec » et «souder ») émolliente et décongestionnante. Le purin de consoude est un engrais fertilisant, riche en potasse et en oligo-éléments. Il favorise la vie microbienne du sol ; c’est aussi un insecticide naturel.


Verveine
officinale (verbena officinalis) famille des verbénacées, dite aussi Guérit-tout, herbes aux enchantements, herbe aux sorciers etc. Les Romains l’appelaient « veneris vena », herbe à Vénus. C’est un sédatif antispasmodique, hypotenseur, vulnéraire etc.La verveine odorante (lippia citriodorata), verveine citronnée, de la même famille, aide à la digestion.

Valériane (valeriana officinalis), dite aussi Guérit-tout, herbe-aux-chats, herbe du loup, herbe aux menstrues. Famille des valérianacées. Au XVIIe siècle, on la considère comme le remède type de l’épilepsie, et de l’hystérie. Elle est antispasmodique, stimulant cérébral, vulnéraire et antalgique.

Chélidoine (chelidonium majus) dite aussi herbe aux verrues, herbe aux cors, herbe aux boucs. Famille des papavéracées. Ne pas la consommer par voie orale, elle est toxique.

consoude verveine valeriane chélidoine

Carré des armoises



Absinthe (
artemisia absinthium) famille des composées-radiées. La déesse Artémise lui donna son nom en reconnaissance des bienfaits qu’elle apporte aux humains.
Tout le monde connaît les ravages causés par l’absinthe mêlé à l’alcool dans l’alambic à la fin du XIXe, jusqu’à l’interdiction en 1915 de la fabrication de cette boisson. Cependant, l’absinthe prise normalement est une plante médicinale précieuse, tonique, digestive, vermifuge.

Armoise (artemisia vulgaris) ou absinthe sauvage, famille des composées-radiées. Antispasmodique, sédative. Son cousin germain, artemisia draconlus, est l’estragon.

Hysope (hysopus officinalis) famille des labiées. C’est « l’herbe sacrée » des Hébreux. C’est un stimulant, expectorant, utilisé depuis Hildegarde de Bingen contre les affections du poumon.

Origan (origanum vulgare) ou grande marjolaine. Famille des labiées. Expectorant, stomachique. Indispensable comme plante aromatique dans la pizza.

absinthe armoise hysope origan


Carré des méditerranéennes (les labiées)

Sarriette (satureia hortensia) famille des labiées. Les anciens la préconisaient comme aphrodisiaque, et son nom vient du latin satyrus. Ses propriétés sont stomachiques, anti diarrhéiques, vermifuges et aphrodisiaques. On la connaît bien sûr comme plante aromatique en cuisine.

 

Thym (thymus vulgaris) famille des labiées. Dit aussi barigoule ou férigoule. Plante connue comme aromatique depuis la plus haute antiquité. Stimulant des voies respiratoires, des fonctions digestives, circulatoires.

Lavande officinale (lavandula officinalis) Le lavandin est un hybride de vraie lavande et de lavande aspic . Famille des labiées. Parfumée, antiseptique, cicatrisante, diurétique, sédative. Sainte Hildegarde la préconisait comme cicatrisante (en ce temps-là, les plaies à l’arme blanche étaient fréquentes).

 

Romarin (romarinus officinalis) ou herbe aux cantonniers, aux troubadours, rose marine. Famille des labiées. Le romarin entre dans la composition de l’eau de la reine de Hongrie et madame de Sévigné en use « Je la trouve bien contre la tristesse ».Le romarin a une action stimulante et tonique, il tonifie le foie.

Sauge (salvia officinalis) famille des labiées. Tonique des voies digestives, du système nerveux, stimule le foie, est aphrodisiaque.

sarriette thym lavande romarin sauge

Carré des consommables

Chardon Marie (carduus Marianus) ou chardon argenté, lait de Notre-Dame . Famille des composées. La légende dit que les feuilles de ce chardon furent tachées par le lait de la Vierge alors qu’elle allaitait l’enfant Jésus. Plante antiallergique, tonique veineux, hémostatique.

Laurier (laurus nobilis) ou laurier d’Apollon. Famille des lauracées. Symbole de paix, comme l’olivier. Selon Ovide, Daphné poursuivie par Apollon se transforme en laurier. On orne le front des poètes, des artistes, des savants, de couronnes de laurier (baccalauréat = bacca, baies, laurea = de laurier). Antiseptique, diurétique, plante aromatique. Ne pas le confondre avec le laurier-rose (norium oleander) qui est toxique.

Prêle (equisitum arvenae) famille des équisétacées. C’est une des plantes les plus anciennes sur terre (apparue au Dévonien). Contenant beaucoup de silice, le purin de prêle est utilisé comme fongicide dans les jardins. Diurétique, reminéralisante, astringente, cicatrisante.

Ail des ours (allium ursinum) Dépuratif et hypotenseur, ses feuilles s’utilisent comme condiment.

Fraxinelle ou buisson ardent. Famille des rutacées. Diurétique. Traitait des symptômes liés à la peste.

Anémone pulsatile (pulsatila) Famille des renonculacées. Antispasmodique, antibiotique. On n’utilise jamais la plante fraîche.

Arnica (arnica montana) Famille des rosacées. La plante est très délicate à utiliser soi-même. La teinture d’arnica contre coups et ecchymoses est connue d’Hildegarde de Bingen.

chardon marie laurier prêle ail des ours fraxinelle anémone arnica

Carré des renonculacées


Ellébore ou Hellébore (
helleborus niger, helleborus foetidus etc.). Famille des renonculacées. Dit Herbe aux fous, rose de Noël.
« Ma commère, il vous faut purger Avec quatre grains d’hellébore » dit le lièvre à la tortue, La Fontaine reprenant la croyance ancienne que cette plante était propre à guérir la folie.

Ancolie (aquilegia vulgaris) famille des renonculacées.

Pivoine (paeonia officinalis) famille des renonculacées . Plante anti spasmodique (convulsions, coqueluche, danse de saint Guy). La pivoine arbustive (paeonia suffruticosa) a été importée de Chine vers la fin du XVIIe siècle. Les Chinois utilisent son écorce en médecine.

Hellébore ancolie pivoine

Le Musée de Port-Royal est ouvert

tous les jours sauf le mardi,

du 1er novembre au 31 mars

de 10h à 12h et de 14h à 17hh0,0,

samedi et dimanche

de 10h30 à 18h ;
et du 1er avril au 31 octobre

de 10h30 à 12h30 et de 14h à 18h , samedi et dimanche de 10h30 à 18h30

www.port-royal-des-champs.eu


Agrandir le plan d'accès au site 

Les Amis du dehors 

7 rue Robert Fleury 78114 Magny-les-Hameaux

 

contactez-nous

Soutenue par la Communauté d'agglomération de Saint-Quentin en Yvelines, le Conseil Général des Yvelines, et Magny-les-Hameaux